Invitation Planétaire

02 31 52 84 20

Pourquoi voyager en GRECE ?

Grèce,Athene,sable,fin,criques,falaises,montagne,plages,eaux,turquoise,randonnés,balades,poissons,pecheurs,port,marchés,spécialités,gastronomie,villages,charme,soleil,chaleur,station,balnéaire,France,europe,monde,voyage,vacances,paradis,détente,visite,baignade,quevoir,quefaire,tourisme,culture,rencontre,informations,pratiques,groupe,sur,mesure,alacarte,nature,sauvage,climat,grecque,mer,paysage,monuments,fêtes,sites,archéologique,nauplie,péloponnèse,delphe,corinthe,météores

La Grèce continentale: la terre des dieux !!

_ _ _

La Grèce est un pays ensoleillé avec des habitants chaleureux et hospitaliers. C’est un pays ou il y a tout (montagne, mer, histoire…). Le paysage y est exceptionnel et le soleil y est très souvent présent !!

_ _ _

QUELLE SAISON ?
_ _ _

Le climat est de type méditerranéen, avec des étés très chauds, où les températures peuvent atteindre 40°C, rafraîchies par le vent marin sur la côte, et des précipitations inexistantes en juillet et août. L’hiver est une saison plus humide, surtout dans l’ouest, avec des températures douces, sauf dans les régions montagneuses où le froid et la neige sont bien présents. La saison idéale pour visiter la Grèce se situe en mai, ou bien en septembre et octobre, qui vous feront profiter d’un climat agréable propice aux balades et aux découvertes.

_ _ _

INFORMATIONS PRATIQUES :

_ _ _
La superficie de la Grèce est de 50 944  km²


Le grec moderne est la langue officielle. Mais l’anglais est assez répandu dans les zones touristiques.


La Grèce compte 10787690 habitants.


Le décalage horaire est de 1 heure.


Pour les ressortissants français, un passeport ou une carte d’identité en cours de validité suffisent. Si vous planifiez de rester plus de 6 mois sur place, vous devrez vous faire enregistrer auprès des autorités.


Pour ce qu’il s’agit de la religion, 97 % de la population est de confession orthodoxe. Viennent ensuite les musulmans avec 1,2 % et les catholiques avec 0,83 %.


La monnaie est l’euro. Les chèques de voyages et la plupart des cartes de crédit internationales sont acceptées (American Express, Visa, Eurocard, etc.).


En ce qui concerne la santé, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur les deux liens qui suivent: www.diplomatie.gouv.fr. et https://www.medecinedesvoyages.net/medvoyages/index.php


Electricité: 220 V, un adaptateur n’est pas nécessaire.


QUE VISITER EN GRECE ?

_ _ _
Athènes: L’Acropole, l’Aréopage, l’Agora, l’Olympiéion, les trésors du musée archéologique… Ces sites mythiques constituent évidemment une bonne raison de se rendre à Athènes, mais ce serait dommage d’en rester là. Car la capitale de la Grèce est tout sauf une ville-musée. Athènes est une ville vivante, vibrante même. Au-delà de son patrimoine exceptionnel, son véritable trésor n’est autre que les Athéniens eux-mêmes. Prenez le temps de découvrir cette ville attachante, qui vaut bien mieux que son urbanisme chaotique. Alors, élancez-vous dans les rues de Plaka, Monastiraki, Psiri, humez cette atmosphère si particulière au parfum à la fois méditerranéen et oriental, émerveillez-vous du spectacle époustouflant des halles, admirez le coucher du soleil sur la ville blanche depuis la colline du Lycabette, avant de sortir le soir dans les cafés branchés de GaziAthènes, c’est un tourbillon humain incroyable, un théâtre de rue qui n’a rien d’antique ! Aux portes d’Athènes, la région de l’Attique déploie son littoral composé de criques et de plages aux pieds de montagne. À 60 km d’Athènes, le temple de Poséidon se dresse majestueusement face à la mer Égée sur la pointe du cap Sounion.

_ _ _
Péloponnèse: Au sud de la Grèce continentale, la péninsule du Péloponnèse possède un relief tourmenté, des golfes profonds, des montagnes sauvages et de rares plaines où poussent oliviers et orangers. Une superbe région, entre mer et montagne, offrant de magnifiques paysages au voyageur. Théâtre de nombreux épisodes de l’histoire grecque, le Péloponnèse compte plusieurs sites archéologiques d’exception, connus dans le monde entier: Mycènes, dont les ruines perchées (classées à l’Unesco) appartiennent à la civilisation dite « mycénienne » – Agamemnon en est la figure la plus illustre – au même titre que les sites de Tyrinthe et de Pylos. Elles datent principalement du 17e au 12e s av. J.-C. ; plus de sept siècles les séparent de l’Acropole d’Athènes. Plus au sud, le célèbre théâtre d’Epidaure (Unesco) est l’un des sites les plus visités de Grèce. Et pour cause… Avec une capacité de 12 000 places et son acoustique parfaite, c’est un endroit aussi grandiose que magique. Juste à côté, on peut visiter le sanctuaire d’Asklipios (Esculape), fils d’Apollon et dieu de la médecine, qui ouvrit à Épidaure le premier « centre de soins » de l’Histoire. À 322 km d’Athènes, au pied du mont KronionOlympie est un autre site archéologique exceptionnel, lui aussi classé par l’Unesco. Il fut pendant près de dix siècles un centre religieux majeur, très régulé et hiérarchisé, dont le rituel le plus faste n’était autre que…  les Jeux Olympiques.

_ _ _
Région de Nauplie: Un petit bijou à 2 h 30 de route d’Athènes et 56 km de Corinthe. Le petit port de Nauplie fut la première capitale de la Grèce après la fin de l’occupation turque en 1822, avant qu’Athènes ne le redevienne en 1834. Aujourd’hui, Nauplie, plaisante ville balnéaire, constitue un point de chute idéal pour sillonner la partie nord du Péloponnèse. La vieille ville a beaucoup de charme avec son air italien, son unité de style et son vieux fort vénitien à l’entrée du port, niché au fond du golfe d’Argolide. Maisons colorées, balcons ouvragés, églises, ancienne mosquée, fontaines, ruelles romantiques à la tombée de la nuit… Nauplie est un pur enchantement. Pour les Grecs, elle est, paraît-il, la ville de l’amour. Panorama à 360° époustouflant depuis le fort Palamède, qui surplombe la ville et le golfe à plus de 216 m de hauteur. Aux portes de Nauplie, ne manquez pas le site archéologique mycénien de Tirynthe, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Situé au sud-est de la péninsule, Monemvassia est l’une des plus belles étapes du Péloponnèse. Monemvassia est un village médiéval enchanteur, caché derrière un promontoire rocheux, enserré dans des remparts vénitiens plongeant dans la mer et relié à la terre par une digue. La vue depuis la citadelle est inoubliable. Une sorte de Gibraltar grec, qui a conservé toute son authenticité. Tout au sud du Péloponnèse, la région du Magne ne vous laissera pas de marbre. Des paysages désolés et sauvages, des montagnes pelées battues par les vents, des murets de pierre sèche et de petits villages… On dirait une sorte de Connemara méditerranéen. Le Magne, région de fort caractère, séduira les routards : le fameux écrivain-voyageur britannique Bruce Chatwin, amoureux de cette terre, a fait disperser ses cendres ici, près du village de Kardamyli.

_ _ _
Région de Delphes: Situé à 3 h de route d’AthènesDelphes est l’un des sites archéologiques les plus importants de Grèce. Niché sur l’un des flancs du mont Parnasse, ce sanctuaire dédié à Apollon jouit d’un splendide panorama sur la vallée couverte d’oliviers avec, à l’horizon, le golfe de Corinthe. Sanctuaire commun à toutes les cités de la Grèce antique, Delphes eut un rayonnement religieux considérable. Considéré comme « le nombril du monde » par les Grecs anciens, Delphes est célèbre pour sa fameuse pythie, qui faisait office d’oracle. Le temple d’Apollon et le théâtre, qui datent du 4e s. av. J.-C., remarquables de beauté, sont les monuments majeurs du site. Quant au musée, il renferme des pièces archéologiques exceptionnelles. À l’écart, le sanctuaire d’Athéna Pronaia (tholos) se trouve dans un cadre intimiste, offrant de belles vues sur la vallée. À quelques kilomètress de Delphes, le village d’Arachova, situé au pied du mont Parnasse, est l’une des stations de ski les plus fréquentées du pays. Car il peut neiger en Grèce ! Magnifiques vues sur le golfe de Corinthe en prenant la route qui redescend vers Itéa.

_ _ _
Corinthe: Séparant le Péloponnèse de la Grèce centrale, le bleu profond du golfe de Corinthe offre de superbes panoramas, particulièrement sur sa rive nord. Entre Galaxidi et Desfina, la route serpente le long de l’eau avant de s’élever sur le flanc de la montagne, suivant un itinéraire particulièrement spectaculaire. Lové dans une anse, Galaxidi possède un joli port de plaisance bordé de restos et une sympathique place à l’ombre des palmiers. Atmosphère sympa et détendue. Un bon point de chute pour ceux qui veulent se baigner après avoir visité Delphes (à 30 min de route). À 60 km de là, la paisible cité de Naupacte, dominée par sa forteresse et son kastro, se souvient de la fameuse bataille de Lépante, qui en 1571 stoppa l’avancée des Ottomans en Méditerranée. En retournant vers Athènes, ne manquez sous aucun prétexte le monastère d’Ossios Loukas (Unesco), chef-d’œuvre d’art byzantin (11-12e s.) blotti à 35 km de Delphes sur le flanc occidental de l’Hélicon. Un endroit vraiment à part.

_ _ _
Météores: Second complexe monastique de Grèceles Météores constituent l’une des plus belles curiosités de la Grèce. Dans la plaine de Thessalie se dressent d’imposants pitons rocheux, habités depuis le 9e siècle, où trônent des monastères des 14 et 15e siècles. Aujourd’hui, il ne reste plus que six monastères en activité. En saison, ne vous attendez pas vraiment à une ambiance monacale. Il y a beaucoup de monde pour visiter les monastères (classés au Patrimoine mondial de l’Unesco), où conduit une belle route. Le monastère du Grand Météore est le plus ancien et le plus grand de tous. Superbes fresques crétoises dans l’église de la Transfiguration. Outre les monastères, la région des Météores offre également de belles balades, si vous vous attardez dans le coin.

_ _ _

Pour plus d’information nous contacter à l’adresse mail suivante: contact@planetreve.com